Le certificat du Camino de Santiago en 2020 | Toute l'actualité

Le pèlerinage

La credencial (appellation dont la francisation a donné lieu à plusieurs variantes orthographiques créanciale, credential, crédencial ou encore creantial) est l’héritière de la lettre de créance que l’Église délivrait aux pèlerins au cours du Moyen âge.

32
Le certificat du Camino de Santiago en 2020 | Toute l'actualité
@ Álvaro Ballesteros

@ Álvaro Ballesteros

Ce document certifie la condition de pèlerin du porteur ainsi que son passage dans les différentes localités de la route jacquaire. Le pèlerin doit donc la faire tamponner tout au long du chemin dans les refuges, mairies, paroisses et, même, commerces ou bars. Et, à Saint-Jacques-de-Compostelle, elle sert à obtenir la compostela, le certificat officiel qui atteste que le pèlerin est parvenu au but de son pèlerinage et qu’il a accompli dans une démarche spirituelle au moins les 100 derniers kilomètres à pied ou à cheval ou les 200 derniers kilomètres à vélo.

La credencial officielle du Chemin de Saint-Jacques, petit document en carton plié en accordéon, comprend sur la première page les données personnelles du pèlerin, un espace pour le tampon de l’organisme que lui délivre ce « passeport » et un autre pour celui de la cathédrale, qui devra être estampillé une fois l’itinéraire terminé. Les pages dépliantes restantes comportent des cases à faire tamponner à chaque étape. Le Bureau d’accueil des pèlerins de Compostelle – là où on délivre la compostela — exige la présence d’au moins un tampon par jour et de deux tampons par jour sur le tronçon galicien du Chemin, si le pèlerin se déplace à pied (sur les 100 derniers kilomètres) ou à vélo (sur les 200 derniers kilomètres). Pour obtenir la compostela, il n’est pas nécessaire d’effectuer le Chemin en une seule fois, mais il doit y avoir une continuité géographique. En d’autres termes, les pèlerins peuvent accomplir une partie de l’itinéraire et, quelque temps plus tard, reprendre leur route là où ils l’avaient laissée et continuer à faire estampiller leur credencial. Ils ne peuvent pas, en revanche, sauter des étapes et faire tamponner le document quand bon leur semble.

Où peut-on se la procurer?

Il existe un modèle officiel de credencial accepté et délivré par le Bureau des Pèlerinages du Diocèse de Saint-Jacques. Le pèlerin peut se le procurer dans ledit bureau (situé non loin de la cathédrale compostellane, Rúa do Vilar, 1-3) ou dans d’autres institutions autorisées par la cathédrale de Saint-Jacques, telles que les paroisses, les associations des amis du Chemin de Saint-Jacques, les refuges pour pèlerins, etc. Les jacquets peuvent faire leur demande aux associations des amis un mois à l’avance en présentant leur carte d’identité. En règle générale, la credencial est délivrée à l’instant. Les pèlerins qui entreprennent leur marche sans credencial pourront normalement se procurer le document dans le premier refuge jalonnant leur route ou dans l’office de tourisme situé dans l’une des localités servant le plus fréquemment de points de départ. Ce guide présente les communes dans lesquelles on peut se procurer la credencial. Son prix oscille entre 50 centimes et 2 euros, même si dans certains cas chacun est invité à donner ce que bon lui semble.

En dehors de l’Espagne, plusieurs associations liées au pèlerinage jacquaire ont été autorisées à distribuer leurs propres carnets de pèlerin. Vous pouvez en consulter la liste ici.

Indispensable pour avoir accès aux refuges

La credencial, document de 14 pages (16 centimètres x19 centimètres) atteste de la condition de pèlerin, mais n’octroie aucun droit. Elle a une double fonction : permettre l’hébergement du porteur dans les refuges et attester que le jacquet a bien accompli le pèlerinage en vue d’obtenir la compostela une fois arrivé à Saint-Jacques-de-Compostelle. Il permet également d’avoir accès aux menus pour pèlerins offerts dans plusieurs restaurants sur les différentes routes jacquaires, surtout le Camino francés, et aux réductions offertes par plusieurs établissements hôteliers.

Poursuivre le chemin jusquà Fisterra

Les pèlerins qui décident de poursuivre leur chemin et de gagner Fisterra ou Muxía pourront continuer de faire tamponner leur credencial s’ils ont encore de la place dessus. En revanche, les jacquets dont la credencial est remplie et qui souhaitent en obtenir une autre avant de rallier l’une de ces deux villes côtières (les mairies de Muxía et Fisterra délivrent un document attestant la route parcourue) devront se procurer un autre document à l’Office d’Information du Pèlerin, rattaché au Xacobeo, qui se trouve à l’Office de Tourisme de Saint-Jacques-de-Compostelle (Rúa do Vilar, 30-32 ; (+34) 902 332 010)

Credencialuniversitaire

Outre la credencial officielle, un autre document parfaitement valide permet d’obtenir lacompostela : la credencial jacquaire universitaire, délivrée par l’Université de Navarre. Elle s’inscrit dans le cadre d’une initiative mise en œuvre en 2002 dans le but de promouvoir le Chemin de Saint-Jacques auprès de la communauté universitaire.

On peut demander sa credencial universitaire en ligne ou à Pampelune, dans le bâtiment central de l’Université de Navarre. Il est demandé aux pèlerins munis de ce document de faire apposer, en plus des tampons habituels, les cachets des universités qui jalonnent leur itinéraire. Ainsi, à leur arrivée à Saint-Jacques, les marcheurs obtiendront, outre la traditionnelle compostela, le certificat jacquaire universitaire (la compostela universitaire) qui atteste l’accomplissement du pèlerinage jacquaire universitaire. La condition est de parcourir le tronçon espagnol de la route compostellane de leur choix.

Pour se voir délivrer la compostela universitaire, le pèlerin devra soit envoyer par courrier postal ou électronique, soit présenter au Bureau des Alumni (bâtiment central du Campus universitaire de Pampelune) la credencial universitaire ou une photocopie, avec les tampons des universités, les tampons habituels du chemin jacquaire et celui de l’Université de départ et de l’Office du Pèlerin où l’on délivre la compostela à la fin du chemin. Après la réception de tous les documents, l’Université de Navarre lui fera parvenir le certificat jacquaire universitaire à son domicile.

Crédits numériques du Camino de Santiago

Au cours de ce 2020, le Camino de Santiago a été grandement influencé par le COVID-19, comme cela s'est produit dans toutes les régions du monde. Le nombre de pèlerins arrivés dans la ville de Compostelle au cours de ces mois a été nettement inférieur à celui des autres années. Pour ce que les autorités ont cherché - et continuent de rechercher - de nouvelles façons de continuer avec l'esprit de pèlerin en toute sécurité face à cette nouvelle situation.

Ainsi, il est prévu pour janvier prochain que tous les pèlerins qui parcourent le chemin de Saint-Jacques puissent enregistrer leur itinéraire dans un nouveau «justificatif numérique» via une application mobile, au lieu d'utiliser le traditionnel sur papier. Cette nouvelle application permettra une plus grande agilité dans la gestion des marcheurs et évitera les contacts entre pèlerins.

La nouvelle numérisation du processus de pèlerinage rejoint d'autres avancées que le Bureau des pèlerins a récemment réalisées, pour parvenir à une gestion plus agile des compostelas d'accréditation du chemin de Saint-Jacques.

C'est un système en ligne avec QR qui permet aux pèlerins de faire la queue en ligne pour récupérer leur compostelle, avec un temps estimé pour leur attention. Grâce à cette gestion, il a été possible d'éliminer les longues files d'attente des marcheurs pour récupérer le document. En outre, d'autres nouveautés ont également été réalisées; La cathédrale a réalisé un registre des pèlerins pour anticiper leur arrivée à Santiago et ainsi accélérer le processus de soins.

La dernière étape de ce processus numérique est la création d'une application mobile pour remplir un «justificatif numérique», dans lequel tous les lieux que le pèlerin a visités peuvent être ajoutés. Ce projet comprendra un site Web officiel où les établissements qui tamponnent les informations d'identification peuvent s'inscrire pour numériser leur image et obtenir un code QR afin que les pèlerins puissent l'inscrire dans leurs informations d'identification.

Le directeur du tourisme a précisé lors d'un événement organisé mardi dernier à Santiago, que ce nouvel outil offre un confort et une plus grande sécurité aux pèlerins. Il a également souligné l'engagement de la Xunta dans l'utilisation des nouvelles technologies sur les routes jacobines, avec des plateformes comme la réservation d'abris publics.

La Voz de Galicia La Voz de Asturias

© Copyright LA VOZ DE GALICIA S.A. Polígono de Sabón, Arteixo, A CORUÑA (ESPAÑA) Inscrita en el Registro Mercantil de A Coruña en el Tomo 2438 del Archivo, Sección General, a los folios 91 y siguientes, hoja C-2141. CIF: A-15000649

Developed and managed by Hyliacom